1. Bilan-Faim 2018

  2. Télécharger le rapport   English

LES DONNÉES

CANADA
1 096 935 Nbre de visites
35,2 % % d'enfants
45,1 % % d'adultes seuls
59,0 % % bénéficient de l'aide sociale et de mesures de soutien pour personnes handicapées

Alberta

Colombie-Britannique

Manitoba

Nouveau-Brunswick

Terre-Neuve-et-Labrador

Territoires

Nouvelle-Écosse

Ontario

Île-du-Prince-Édouard

Québec

Saskatchewan

EN BREF:

35,2 % sont des enfants

Le pourcentage d’enfants qui ont recours aux banques alimentaires est de 35,2 %, même si les enfants ne représentent que 20 %* de la population.

45,1 % sont des adultes vivant seuls

Les adultes seuls représentent 45,1 % des ménages qui ont recours aux banques alimentaires, même s’ils ne représentent que 28,2 %* de la population.

59,0 % bénéficient de l’aide sociale ou de mesures de soutien pour personnes handicapées

Sources de revenu des ménages qui ont recours aux banques alimentaires :

  • Une personne sur six travaille ou travaillait jusqu’à tout récemment
  • 59,0 % bénéficient de l’aide sociale ou de mesures de soutien aux personnes handicapées
  • Une personne sur neuf touche un revenu de pension
  • 6,0 % affirment n’avoir aucun revenu

19,1 % sont des familles monoparentales

Le pourcentage de parents vivant seuls qui ont recours aux banques alimentaires est de 19,1 %, même si ces parents seuls ne représentent que 10,1 %* de la population.

6,3 % sont des aînés

Les aînés représentent 6,3 % des utilisateurs des banques alimentaires, alors qu’ils représentent 16,9 %* de la population.

5 670 000

Nombre total des repas et collations servis en mars 2018

MANDAT

Faire preuve de leadership à l’échelle nationale pour soulager la faim aujourd’hui et pour prévenir la faim demain, en collaboration avec le réseau des banques alimentaires du Canada. Pour ce faire, nous maximisons l’incidence collective de réseau, renforçons les capacités locales des banques alimentaires et militons pour réduire le besoin de recourir aux banques alimentaires.

* Source : Profil du recensement 2016 de Statistique Canada
Les ménages de personnes vivant seules peuvent être sous-représentés car certaines banques alimentaires classifient plusieurs personnes seules partageant une adresse comme 1 ménage