1. Bilan-Faim 2018

  2. Télécharger le rapport   English

LES BANQUES ALIMENTAIRES CANADIENNES ONT ENREGISTRÉ 1,1 MILLION DE VISITES EN MARS 2018.

À combien de visites déciderez-vous enfin à passer à l’action?

LA PAUVRETÉ EST LA CAUSE FONDAMENTALE DE L’UTILISATION DES BANQUES ALIMENTAIRES?

Le facteur déterminant du recours aux banques alimentaires est la pauvreté. Les perturbations économiques, les faibles revenus, de même que les politiques gouvernementales qui ne fournissent pas un soutien adéquat font que le nombre d’utilisateurs des banques alimentaires demeure élevé de façon constante et inacceptable. Les banques alimentaires d’un bout à l’autre du pays sont présentes pour soutenir les personnes lorsqu’elles doivent faire un choix entre se loger, se vêtir et nourrir leur famille. Puisqu’il est essentiel que les personnes dans le besoin aient accès à des denrées alimentaires aujourd’hui, seuls les changements dans les politiques gouvernementales visant à aider les gens à sortir de la pauvreté feront véritablement diminuer le nombre de personnes qui se tournent vers les banques alimentaires partout au Canada.

Chaque mois de mars, Banques alimentaires Canada effectue un sondage auprès de milliers de banques alimentaires du Canada afin d’obtenir un aperçu de l’utilisation actuelle des banques alimentaires. Bilan-Faim établit une compréhension à jour de la faim au Canada afin de soutenir la promotion du changement. Le présent rapport fournit un aperçu de ces constatations ainsi que des recommandations en matière de politiques visant à réduire le besoin de recourir aux banques alimentaires.

Pour le Bilan-Faim 2018, Banques alimentaires Canada a mis à jour sa méthodologie et rapporte les visites, et non les individus, en tant que mesure fondamentale pour mieux démontrer l’utilisation des banques alimentaires et la nécessité de leurs services au Canada. Il s’agit d’une nouvelle référence pour 2018 et ne doit pas être comparé aux rapports Bilan-Faim précédents, car ces chiffres ne sont pas comparables.

59,0 % des ménages qui ont recours aux banques alimentaires indiquent que l’aide sociale et les prestations d’invalidité sont leur principale source de revenus.

QUI BÉNÉFICIE DES BANQUES ALIMENTAIRES

Il existe un large éventail de personnes aidées par les banques alimentaires, y compris les enfants, les personnes âgées, les parents vivant seuls, les adultes qui travaillent et les personnes handicapées.

Les enfants sont surreprésentés dans les banques alimentaires par rapport à la population générale. Les familles monoparentales sont également surreprésentées dans les banques alimentaires par rapport à leur part dans la population. Les ménages d’une personne représentent 45,1 % des ménages qui ont recours au soutien des banques alimentaires, ce qui est alarmant. 59,0 % des personnes qui reçoivent du soutien des banques alimentaires indiquent que l’aide sociale ou les prestations d’invalidité sont leur principale source de revenus.

COMMENT LES BANQUES ALIMENTAIRES CONTRIBUENT-ELLES?

Chaque jour, les banques alimentaires collaborent avec leur communauté pour obtenir les denrées nécessaires afin de soutenir les personnes dans le besoin grâce à des dons et à des achats. Certaines banques alimentaires (les « centres de distribution ») fournissent de la nourriture aux organismes communautaires comme les banques alimentaires qui distribuent des paniers, les refuges et les programmes parascolaires qui comptent sur la nourriture pour offrir leur soutien. D’autres servent directement les gens avec une sélection de denrées pour les aider à économiser, et certaines banques alimentaires font les deux. Tout au long de ce rapport, vous découvrirez des histoires de banques alimentaires qui démontrent comment elles répondent aux besoins constants de leurs services.

En complément du soutien quotidien offert, le réseau de banques alimentaires du Canada, qui inclut les associations provinciales, les banques alimentaires et Banques alimentaires Canada, milite pour un changement de politique visant à réduire le besoin de recourir aux banques alimentaires. Notre vision : un Canada où personne ne souffre de la faim.

Les enfants totalisent 35,2 % des personnes qui recourent aux banques alimentaires à l’échelle nationale, alors qu’ils ne représentent que 20,0 %* de la population.

INNOVATION ET BANQUES ALIMENTAIRES

Interfaith Food Bank Society of Lethbridge
Lethbridge, Alberta

L’Interfaith Food Bank Society of Lethbridge savait qu’elle devait innover pour répondre à la demande croissante de sa communauté en ce qui concerne l’utilisation des banques alimentaires. Elle a donc mis sur pied plusieurs programmes éducatifs au sein de la banque alimentaire pour soutenir les personnes dans le besoin.

« Grâce à ces nouvelles idées, la banque alimentaire a été en mesure d’outiller les personnes qui font appel à elle tout en renforçant la communauté », affirme la directrice générale Danielle McIntyre.

L’Interfaith Chinook Country Kitchen est un programme qui enseigne aux participants comment cuisiner des repas sains avec un budget limité. L’objectif est d’établir une relation saine avec la nourriture tout en maximisant les ressources des participants pour leur proposer des repas plus nutritifs.

SHOP SMART est un atelier gratuit de deux heures qui apprend aux participants à réduire le stress des visites à l’épicerie. Ils apprennent à étirer leur budget pour rendre l’approvisionnement alimentaire plus abordable. Toutes ces compétences visent à soutenir la planification de repas nutritifs.

L’initiative Collective Kitchen montre aux participants comment planifier un menu, créer une liste d’épicerie et préparer de 5 à 7 jours de repas en groupe. La banque alimentaire fournit certains ingrédients, et les participants partagent le coût du reste des aliments. En cuisinant collectivement, ils apprennent à approfondir les compétences qu’ils ont acquises dans le cadre du programme SHOP SMART. Résultat? Les participants adoptent de nouvelles habitudes alimentaires saines.

Le programme de jardin communautaire permet aux participants de jardiner en groupe. Ils s’occupent du jardin, qui leur offre des aliments frais et nutritifs. Les participants acquièrent de nouvelles connaissances sur la façon de cultiver un jardin ainsi qu’un esprit solide de communauté.

Le programme Project Protein est conçu pour aider les banques alimentaires à s’approvisionner en viandes de façon durable auprès de partenaires locaux. Grâce à des partenariats avec des producteurs, des agriculteurs, des éleveurs et des exploitants de parcs d’engraissement, les produits animaux sont fournis, préparés, puis distribués aux familles dans le besoin.

Comme l’Interfaith Food Bank Society of Lethbridge, les banques alimentaires du Canada collaborent avec les personnes qu’elles servent et leurs communautés locales pour trouver des façons novatrices de régler le problème tenace de la faim au Canada.

MANDAT

Faire preuve de leadership à l’échelle nationale pour soulager la faim aujourd’hui et pour prévenir la faim demain, en collaboration avec le réseau des banques alimentaires du Canada. Pour ce faire, nous maximisons l’incidence collective de réseau, renforçons les capacités locales des banques alimentaires et militons pour réduire le besoin de recourir aux banques alimentaires.

* Source : Profil du recensement 2016 de Statistique Canada